Qu’est-ce qu’une carrière ?

Le vocable carrière est aujourd’hui teinté d’obsolescence et de désuétude malgré l’ampleur de l’expérience, la précision du savoir professionnel et la fierté qu’il suggère. Longtemps considérée comme une voie où un individu s’engage, une carrière se comprenait un peu trop comme une ligne droite – ou presque – de la période estudiantine jusqu’à la retraite. Le terme de carrière est tombé ces dernières années parce que symbole d’une linéarité ne correspondant plus au marché du travail actuel : le temps où l’on n’exerçait qu’un métier est révolu. Aujourd’hui, la vie professionnelle se conçoit comme un parcours personnel, qui idéalement fait se croiser performances, compétences, personnalité et motivation. Certains parlent même de trajectoire…

La différence entre parcours et trajectoire ? Elle est mathématique, preuve s’il en faut que nous sommes dominés par les chiffres – où est l’humain ? Un parcours est un chemin qui permet d’aller d’un point à un autre, quand une trajectoire est l’ensemble des points d’une ligne décrite par un corps en mouvement. La trajectoire semble bien être l’analogie la plus proche de ce qu’est une vie professionnelle aujourd’hui. Les changements y sont nombreux qui peuvent relever d’une évolution professionnelle (changement de poste, prise de responsabilité) où d’un changement d’orientation (changement de métier).

A l’agence, si prendre une fonction de manager est reconnu et valorisé par la rémunération, il n’en va pas de même pour les changements de poste ou de métier, malgré une grande proximité entre plusieurs métiers de l’agence. Cette faiblesse est pour le SNEFIE FO la source principale du turn-over et de la baisse de motivation des personnels.

Afin de contribuer à la stabilisation des équipes et au développement des compétences des personnels, le SNEFIE FO demande que :

  • Les métiers de l’agence soient mieux définis, en lien avec les missions et les activités de l’agence : les fiches emplois doivent être affinées, cohérentes et réalistes ;
  • Des parcours professionnels soient mis en place : des passerelles entre les métiers et au sein d’un même métier doivent être créées ;
  • Un mouvement de mobilité interne soit créé : annuel et sur la base du volontariat, réservé aux personnels ayant a minima 3 ans d’ancienneté sur leur poste, sans mise en concurrence externe ; la transparence des décisions devra être garantie par une commission paritaire constituée de représentants syndicaux et de membres de la direction.

Ces évolutions sont indispensables à la définition et à la mise en œuvre des trajectoires professionnelles des personnels.

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close